Syndicat national de l'édition

  • Entretien

Vulgariser les sciences de l’Univers : 5 questions à Florence Porcel

Rendre accessibles les sciences au grand public, c’est le but premier de la Fête de la Science. Florence Porcel fait partie des experts qui ont contribué à vulgariser les connaissances scientifiques au sujet de l’Univers ces dernières années. Pour ce faire, elle a choisi les réseaux sociaux et l’humour. Autodéclarée community manager de l’Univers, autrice entre autres de Les Big secrets de l’Univers sorti en avril 2019 aux éditions Dunod, elle est également animatrice et actrice. Voici comment cette passionnée d’astronomie devant l’Éternel est arrivée à faire son trou (noir ?) dans le milieu de la vulgarisation scientifique.

Comment êtes-vous devenue une passionnée de sciences et plus particulièrement de celles ayant trait à l’Univers ?

Cette passion a été là depuis toujours. Il y a des enfants qui aiment les animaux, moi c’était la Lune. C’est l’astre le plus visible ! Petite, j’ai tout de suite été fascinée par elle et me suis posé beaucoup de questions, notamment comment elle pouvait tenir sans tomber. Je m’y suis donc intéressée. Puis j’ai découvert l’Univers, d’autres planètes, que j’ai appris à connaître, puis encore d’autres, et ainsi de suite ! Et depuis, cela ne m’a pas quittée.

Désignée comme étant dans le top 3 des vulgarisateurs scientifiques YouTube francophone, qu’est-ce qui vous a plu dans ce média ?

J’ai commencé sur Twitter. À l’époque, j’ai créé les comptes de l’Univers : 30 comptes, un pour chaque astre, que j’ai fait communiquer entre eux, comme des personnes, sur le ton de l’humour, mais toujours avec du contenu scientifiquement juste. Puis plus tard, j’ai décidé de créer un podcast vidéo qui s’appelait « La folle histoire de l’Univers ». C’est sur iTunes que je postais mes vidéos. J’ai d’ailleurs été dans le top 3 des podcasts audio/vidéo devant Radio France ou même encore la NASA. YouTube me servait uniquement de back up pour sauvegarder mes vidéos : ce média n’était donc pas ma volonté première. Sur ce support, mes vidéos faisaient d’ailleurs très peu de vues par rapport à iTunes ! (NDLR : Certaines des vidéos sur YouTube ont désormais été vues 119 000 fois !)

Quelle place tiennent les sciences dans votre vie professionnelle comme personnelle ?

Elles tiennent une place moins importante qu’avant ! C’était trop : ces dernières années, lorsque j’ai écrit mes livres, je vivais « sciences » tout le temps. J’ai rencontré des scientifiques, des astronautes, des ingénieurs, j’ai lu un nombre incalculable de livres. C’était difficile de faire autrement ! Actuellement, je fais aussi autre chose. J’ai été contente de participer à tous ces projets, mais aujourd’hui, c’est plus équilibré. Chaque découverte est toujours très excitante, mais aussi frustrante. Notre échelle d’être humain qui vit 80 ans n’est pas la même que celle de l’Univers : il peut se passer des années, voire des décennies avant de pouvoir confirmer une information. Pour la découverte de la phosphine sur Vénus par exemple, c’est une nouvelle géniale. Mais il va falloir du temps pour définir si elle est d’origine biologique… ou pas ! Ou encore la mission Dragonfly, j’aurais 51 ans quand cette mission arrivera sur Titan !

Question Planète Nature : quelles actions professionnelles ou personnelles menez-vous en faveur de la protection environnementale ?

Cela fait près de 10 ans que j’ai réorganisé ma vie quotidienne, en fonction des conclusions du GIEC. J’ai réduit ma consommation de viande, je fais attention à ma consommation d’eau et d’électricité. Pour le chauffage, j’ai fait le choix de l’électricité plutôt que du gaz. Je vais aussi déménager prochainement à la campagne, pour avoir mon propre potager. Quant à mes vêtements, je ne les remplace que quand c’est nécessaire, et quand ils ne peuvent plus être réparés. Côté transport, je prends très rarement l’avion. Quand j’ai le choix entre TGV et avion pour un même trajet, je fais le choix du TGV, même si c’est plus long et plus cher.
Quand je suis invitée à un événement, je refuse tous les goodies : qui a besoin d’un énième stylo ou cahier de notes ? On peut très bien vivre sans !
Enfin, même si ce n’était pas la raison principale de la fermeture de ma chaîne YouTube, elle a aussi été motivée par le stockage des vidéos. D’ailleurs, toutes les vidéos que je n’ai pas mises en ligne, elles sont stockées sur un disque dur, tout simplement.
Je me suis éduquée moi-même à la protection de l’environnement, comme si j’avais grandi avec. Cela ne s’est pas fait en un jour, mais aujourd’hui ce sont des habitudes. Je suis vraiment dans une démarche de sobriété de consommation.

Quel est le livre scientifique le plus important dans votre vie ?

Il y en a plein : j’en ai lu énormément au fil de mes recherches pour écrire mes livres. Mais si je devais en choisir un seul, ça serait L’ordre du temps de Carlo Rovelli, pour ce qu’il a pu susciter chez moi. Chercheur en physique théorique, il est le fondateur de la gravité quantique à boucles. Ce livre m’a plongée dans un abîme, dans une sorte de vertige, il m’a fascinée, comme quand j’étais enfant et que je regardais la Lune. Le sujet du temps m’a toujours passionnée : Rovelli offre un point de vue incroyable sur le temps qui m’a totalement transportée. Parfois, je lisais une phrase, et je restais là, 3 heures à regarder le plafond, pour saisir tout le sens de ce qu’il voulait exprimer et réfléchir. C’est un livre passionnant, bien écrit et accessible en plus.

 

Retrouvez Florence Porcel dans Spatialiste, son rendez-vous hebdomadaire sur la chaîne String Theory FR

Toutes les vidéos de Florence sur sa chaîne (désormais fermée) notamment La folle histoire de l’Univers.

Suivez-la sur Twitter

 

Ses livres

A Voir aussi

0

Ne manquez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter

Partager par email

S'identifier

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Dépublication d'une offre d'emploi

Suppression d'une offre d'emploi

Souscrire aux newsletters suivantes